Jul 01 2011

Derniers détails

Le dernier détail important : Les meubles, livres, DVD… bref… tout ce qui compose notre cadre quotidien.

J’avais demandé à Pavel s’il connaissait s’il pouvait proposer des déménageurs spécialisés dans les déménagements France-Israël. Pavel en a nommé deux : Sonigo et FDI. Je lui ai demandé, bien entendu, s’il avait des retours ou pouvait conseiller un des deux : non, il se contentait de citer ces deux noms.

C’est une pratique un peu déroutante que nous avons rencontrée de par les conseillers de l’Agence juive (en tout cas les francophones) que nous avons eu : en fin de compte, ils ne vous conseillent pas vraiment. Ils ne vous conseilleront aucune banque en particulier, aucun déménageur en particulier et ne vous donneront pas de conseil sur les choses auxquelles vous devez être attentif pour faire le choix vous-même en pleine connaissance de cause. En gros, ils se contenteront de vous citer des noms que vous auriez tout aussi bien pu trouver sur le net, et après, débrouillez-vous !

Par contre, bien entendu, aucune explication ne vous sera donnée sur la raison pour laquelle ils ne citent que ces deux déménageurs. Il y en a bien d’autres qui sont spécialisés dans les déménagements France – Israël. Si c’est par souci de neutralité, dans ce cas, mieux vaudrait-il donner à l’Olé toute une liste de déménageurs spécialisés dans les déménagements à l’étranger en ordre alphabétique et non seulement deux noms.

Si on se contente de deux noms, on peut tout aussi bien également dire son opinion ou les retours que l’on a de ceux qui les ont essayés. Bon, c’est mon avis en tout cas.

J’ai donc retéléphoné à Elliot (le cousin de mon père qui habite Israël) d’une part, car je voulais son avis et d’autre part aussi, une idée du prix.

L’avis d’Elliot était sans appel: prends Sonigo. Ne prends surtout pas FDI. Le départ de France s’était relativement bien passé, mais l’équipe israélienne avait cassé pas mal de choses et bien entendu, l’assurance n’avait pas marché ou je ne sais quoi. En gros, une petite catastrophe.

En parlant, beaucoup plus tard, sur Facebook de notre déménagement, un ami Facebook m’a demandé:

– Tu as pris qui comme déménageur ?
– Sonigo.
– C’est bien, bonne idée. Nous, on a pris l’autre et une bonne partie de notre mobilier a été salement amochée en Israël.

Bon, j’ai donc pris Sonigo.

Alors, il est vrai qu’à l’heure où j’écris, nos meubles sont toujours en route pour Haifa. Ils sont en container, dans le bateau et devraient arriver d’ici une petite quinzaine. Donc peut-être ne me faut-il pas crier victoire trop vite, attendons pour la suite. Je dois admettre que Sonigo m’a donné l’impression que, bien entendu, tout va bien se passer et je n’ai aucune raison de croire autre chose.

Deuxième question que j’ai posée à Elliot :

– Et le prix ? Combien as-tu payé pour tes meubles ?
– Ho, je ne m’en souviens plus exactement… 7 ou 8000 euros.
– … … … …
– Allo ? Cyril ? T’es là ?
– 8000 euros ? Ouch !
– Oui, mais j’avais un peu plus de 80 m3 quand même !

Haaa… Alors, ça changeait la donne. Nous avions une maison de famille “standard”, et on a fait le calcul : bon, famille standard, c’est 30m3. Nous, nous ne sommes que deux, des livres et des meubles qui se démontent et tout… comptons 20 m3, soit un quart de ça, 2 000 euros… peut-être 2 500?

Nous lançons la démarche et quelques jours plus tard un déménageur de l’entreprise Alizés, de Nantes est venu évaluer le volume.

Alors, ça se passe comme ça :

– Nous emballons tout (ils peuvent le faire, bien sûr, mais…)

– Nous démontons les meubles.
– Alizés vient avec ses déménageurs.
– Ils emballent tout, tout, tout dans du papier bulles : les cartons, les meubles, les tableaux. TOUT. Tout est mis dans du papier bulles avec une référence dessus et une liste correspondante.
– Tout est mis dans un container et celui-ci est scellé sous nos yeux et le numéro du plomb inscrit. Seules les douanes ont le droit d’ouvrir.
– Le container est envoyé au Havre pour être mis sur un bateau spécial containers. Marseille pourrait paraître plus logique, mais vu le prix du transport par camion jusque là, essence, payage, etc. il est beaucoup moins cher d’envoyer par Le Havre.
– Puis du Havre, le container est embarqué et part jusqu’à Haifa.
– Sonigo est le côté israélien de l’affaire, prend le container en charge, s’occupe du service des douanes et livre chez le client. Les affaires sont donc mises en place chez nous qui nous occupons du déballage, monter les meubles, et tout et tout.

Le gars d’Alizés est venu, il a vu, il a compté et il est reparti.

Quelques jours plus tard, Sonigo nous a envoyé l’offre: non, 20 m3 ne le feraient pas, ce sera un container de 30 m3, et le prix : 4700 euros (enfin, 4600 et des brouettes).

Eh oui, en trois ans, les prix avaient monté, le prix du pétrole aussi, il y avait de nouvelles taxes… Comme nous avions les meubles de la cuisine aménagé avec nous, frigo, meubles, etc. de toute façon, cela nous aurait coûté bien plus de racheter des meubles et nous ne pouvions pas faire passer nos DVD, nos livres, etc. dans les 60 kg par personne autorisés. Donc, il nous fallait le déménagement.

Logiquement, on aurait dû payer 30 % à la signature du contrat et le reste en faisant les papiers des douanes en Israël. Mais nous n’avions pas cette somme, il nous fallait un peu plus de temps pour récupérer le reste. Nous n’avions pas comptés sur de pareils chiffres.

Sonigo a été très arrangeant : nous pouvions payer une fois à Haifa lorsque nous viendrons faire les papiers pour les douanes.

Les déménageurs devaient venir le 9 juin.

Il ne nous restait plus qu’à emballer.

Donc, tout était fin prêt:

– Le 9 juin, Alizés venait chercher nos meubles. Les animaux passaient leur visite médicale des 7 jours avant le départ.
– Le 10 et 11 juin, nous nettoyions la maison, la peinture (Danni qui est peintre, pouvait arranger cela rapidement).
– Le 12 juin, nous rendions la maison au propriétaire et nous partions sur Paris chez mon oncle Roland et ma tante Mireille et nous y restions jusqu’au 15 juin, jour du grand départ.
– le 15, tapis rouge, nous arrivions à Jérusalem le soir.
– Le 16 (et peut-être le 17), les papiers, carte d’identité, branque, etc.
– Puis en route pour Haifa où nous pouvions habiter un meublé pendant un mois, jusqu’aux environs du 15 juillet.
– Nous avions un mois pour trouver une maison ou un appartement à louer.
– Le container arrivait aux environs du 13 – 15 juillet et il pouvait alors être vidé dans notre nouveau nid.

Donc prochaine étape : démonter les meubles, faire les caisses et faire quelques tours à la déchetterie.

Lisez le reste en cliquant ici: On n’a plus 20 ans!

2 Comments

  • By Henrik Blunck, 07/07/2011 @ 15:41

    J’aurais aussi été très étonné si 20 m3 serait assez pour tous les livres etc. Je me souvient bien des déménagements précédents et vous avez le handicap identique que nous: nous aimons aussi garder beaucoup de choses. Livres inclus… 😉

    Lors du dernier déménagement que nous avons fait depuis Dianalund à Ruds Vedby (env. 7 km), il nous a fallu 3 aller-retour avec un petit camion contenant jusqu’à 20 m3 – donc 40-55 m3, et j’admet que nous avons pas utilisé cette place tout à fait car c’était plus facile de prendre autre tour au lieu de faire plusieurs étages avec les meubles etc.

  • By David, 11/27/2014 @ 17:54

    J’ai utilisé moi aussi le service de Sonigo
    Malheureusement j’ai vécu une expérience pour le moins désagréable.
    Centre rentrer dans les détails quasiment aucun terme du contrat signé n’était respecté
    Le tarif plus cher que ce que tu connais les délais ne sont pas respectées on vous invente des mètres cubes en plus que de toute manière je ne pourrai pas vérifié j’avais qu’on avait que deux mois d’entreposage gratuits au bout d’un mois on m’annonce que je dois récupérer mes meubles à moi plutôt
    Et maintenant pour me faire livrer de mes meubles c’est la croix et la bannière.
    Quand c’est pour signer le contrat vous êtes reçus par Monsieur Claude Sonigo une fois que vous est payé une avance et que l’enlèvement des meubles a été effectué il ne sera-t-elle plus de vous et quand vous l’appelez et vous précise qu’il a encore 250 dossiers en cours et qui ne peut pas se rappeller de tout le monde. Seule chose qui est bizarre c’est qu’avant la signature du contrat il s’est passé plus de deux mois et il s’est toujours rappelé de moi puisqu’il m’a relancé à plusieurs reprises pour que je signe avec lui.
    Et maintenant j’attends de voir l’état de mes meubles…. Puisqu’à vrai dire, j’ai perdu toute confiance.
    Alors si vous voulez un conseil pour un déménagement France Israël pourrait bien des ménages français on aurait pas de problème traité avec les Israéliens c’est vraiment difficile chaotique et coûteux.

Other Links to this Post

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

WordPress Themes