Jul 04 2011

Bye-Bye Dénezé

Le week-end a passé assez vite.

Danni était passé en coup de vent pour refermer quelques un des trous dans le mur et mettre un peu de peinture ci et là (comme aucun de nous ne fume, les murs étaient pour ainsi dire aussi blancs lorsque nous avons quitté la maison que lorsque nous en avons pris possession deux ans auparavant.

L’employée de Shiva est venue le vendredi. Elle n’a pas pu tout faire, mais a abattu une bonne partie de la tâche.

Moi, je faisais des tours-retours à la déchetterie puis le reste du temps, et le samedi, nous avons nettoyé ce qui manquait.

Dimanche, il ne nous restait plus qu’à mettre les animaux en cage de transport et dans la voiture, mettre les bagages que nous devions prendre avec nous dans l’avion dans la voiture, faire l’état des lieux avec le propriétaire (à 14 h) et après celui-ci, passer par Tours pour aller chercher Danni et direction le Havre.

Dans l’entre-temps, nous étions dimanche 12 juin et je n’avais reçu aucune information de l’Agence Juive pour ce qui était de notre heure de départ. Nous n’avions pas reçu de tickets non plus, mais je ne m’en inquiétais pas, vu que de toute façon, ils avaient nos passeports et ils devaient nous les rendre à l’aéroport. C’était un tapis rouge, donc nous serions un grand groupe et nous voyagions sûrement sur un ticket de groupe ou truc comme ça.

Néanmoins, il me fallait le numéro de vol et l’heure d’arrivée en Israël (à peu près) car il me fallait faxer ces informations aux autorités vétérinaires israéliennes afin de pouvoir faire passer Tikva et Frostie. Et puis Sylvie ou son amie devait savoir exactement quand nous arrivions afin de pouvoir prendre les animaux en charge à l’arrivée pour les deux ou trois jours où nous serions à l’hôtel.

J’avais déjà envoyé un courriel à Pavel le vendredi en lui demandant ces précisions, mais je n’avais, comme de bonne habitude, pas reçu de réponse. Avec Pavel, il fallait toujours envoyer plusieurs fois le même courriel ou téléphoner plusieurs fois avant d’avoir une réponse.

Les propriétaires lors de l'état des lieux

Le samedi (ou le dimanche), j’ai renvoyé ce courriel à Pavel et à Nellie. J’avais remarqué que si je voulais un petit bout d’information sur quoi que ce soit, il me fallait contacter Nellie qui répondait toujours assez vite et aidait beaucoup.

Puis, après l’état des lieux qui s’est bien passé à part la vitre cassée par les déménageurs et quelques marques faites par les meubles sur le sol plastique (inévitable), nous sommes partis de Dénezé, via Tours, direction Le Havre où nous sommes arrivés fin d’après midi pour passer nos deux ou trois derniers jours en France.

Lisez le reste en cliquant ici: Boum !

No Comments

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Leave a comment

WordPress Themes